Nous devons chaque jour nous battre pour préserver notre liberté. Notre liberté de commémorer, notre liberté de ne pas oublier. Le 20 décembre nous a permis et nous permet chaque année de faire vibrer notre Histoire, dans nos mémoires ; en hommage à tous ceux qui se sont battus pour nous.

Notre liberté : les gilets jaunes l’ont exprimée. Tous ces manifestants ont ravivé notre combativité. Nous nous sommes réappropriés notre liberté de manifester. Cette liberté d’un travail permettant de vivre dignement, Cette liberté de dire non, liberté de lutter contre les injustices dans notre pays. Les gouvernements successifs ne comprennent pas nos spécificités, notre situation. En décidant pour nous, à des milliers de kilomètres, sans tenir compte de nos problématiques, de nos spécificités, ils nous privent de notre liberté de décider, de choisir. Les communes en sont les premières impactées. Les collectivités locales sont asphyxiées, n’ont plus de marge de manœuvre, plus de liberté pour accompagner leurs administrés.

Nous avons les compétences et les moyens de décider, de grandir. Nous sommes les premiers acteurs de l’évolution de notre société, de notre démographie, nous pouvons et devons prendre la liberté de choisir, pour nous. Prendre la liberté de discuter, de construire, d’imaginer un projet global, cohérent, durable et solidaire. Et pour cela, nous devons travailler, tous ensemble, avec toutes les forces vives du territoire, au sein d’une future conférence territoriale.

 

Maurice GIRONCEL

Maire de Sainte-Suzanne, Conseiller Départemental

X