Cliquez ici pour lire le Vanille

 

Kass' Moustik à l'école

L'opération Kass' Moustic est de passage à l'école Maya de Commune Carron.

Les jeunes écoliers sont allés de case en case porter les messages de prévention. Une ambiance dynamique où l'entrain, la motivation et l'envie ont été les moteurs des marmays.

13h30, l'heure de la sortie « kass' moustik » a sonné pour les élèves de l'école Maya à Commune Carron. La chasse peut commencer... Les élèves sont répartis en plusieurs groupes et encadrés par des agents de l'ARSOI – Agence Régionale de Santé de l'Océan Indien) et l'équipe pédagogique de l'établissement.

Pour représenter la municipalité de Sainte-Suzanne, une jeune élue, Maïva Duchemann a proposé son aide. Elle se destine au métier de professeur en histoire géographie : « c'est très important de connaître son histoire, de connaître son territoire. » S'engager pour Maïva : « c'est être proche de la population, c'est de venir en aide aux autres ». Pour aller au bout de son engagement, elle souhaite partager ses connaissances, ses acquis : « être professeur c'est donner envie d'apprendre ».

Soudain, l'air devient électrique, les enfants ont des fourmis dans les jambes, ils répètent jusqu'à savoir par cœur les messages de prévention. Et c'est parti, la meute de chasseurs de moustique a pris son envol et parmi eux Maïva. Les enfants vont chez l'habitant et n'hésitent pas à discuter. Il est clair qu'ils connaissent bien les riverains de l'école, qui se trouvent souvent être un membre de leur famille.

Maïva rit de plaisir : « franchement, le moment est très agréable. Le fait d'être avec les enfants, de partager leur envie, leur motivation pour sensibiliser les aînés me plaît beaucoup.  J'aime l'entrain que ces enfants me donnent » La jeune élue pourtant si réservée ne boude pas son plaisir.

Le sourire toujours aux lèvres, elle raconte : « moi, je n'aimais pas l'école . Mais il faut s'accrocher. L'éducation est essentielle. Il faut se former un maximum. Sans l'école, on a des problèmes pour évoluer » Pour elle, s'engager en politique, c'est aussi de mettre en place des actions qui contribuent au développement de la commune de Sainte-Suzanne, au bien-être de la population. La jeune élue, pourtant si pudique sur sa vie privée, devient pasionaria quand il s'agit de parler de sa ville et de son futur métier. Déjà, le chant des sirènes qu’émettent les enfants semble attirer Maïva, qui tout sourire, se détourne pour répondre aux invitations de ses apprentis chasseurs. Place à Maîtresse Maïva, la chasse reprend...

Reportage: Florelle AGON, Roselyne PATCHE- Photos: Karen TESTAN et François CARRON