Cliquez ici pour lire le Vanille

 

Kass' Moustik - Paroles d'habitants

Quand le chik continue à faire mal Les quartiers du Village Desprez et celui du Flamboyant sont le cadre des interventions des ambassadeurs de la lutte anti-vectorielle. Les témoignages des habitants parlent d'eux-même.

Opération Kass moustik a démarré. Les sentinelles sont sur le pied de guerre. Le premier territoire celui du Village Desprez à Sainte Suzanne, est parcouru rue après rue, maison après maison. Le discours de prévention des agents de terrain est bien rodé.

Ils savent s'adapter aux personnes qui les accueillent.
Plusieurs personnes du Village Desprez se souviennent douloureusement du Chik. Elles ont en commun le pied citronnelle dans la cour, les tisanes 'lontan » et les spirales anti-moustiques. Manman, té dur ! S'exclame Jocya, une jeune femme enceinte qui a eu le chikungunya. Elle fait la grimace quand elle revient sur ce moment : «  té fé mal  ! Depuis ça,  je ne laisse plus la cour sale, je brûle le peu de saleté. De plus, il n'y a plus de coupelle sous les plantes.  En plus je me protège avec des anti-moustiques »

Monsieur Aymart dit Bébé sourit, lui il n'a pas eu le chikungunya. Il n'a pas changé ses habitudes, il vit comme il en a envie . Mais Bébé prend quand même quelques précautions : Il y a un pied de citronnelle dans sa cour et utilise  les spirales. Dans un petit rire malicieux, il nous confie son secret : «  in ti rhum i protèj de tout sa ».

Giovanny, jeune père de famille nous confie :  « ma la change de manière depuis le chikungunya, mi met pu dolo dossou flèr , et mi utiliz band spirale tention marmay i trap la maladie » Mme Marthe a presque les larmes aux yeux : « ziska zordi mina des séquelles, mon pié la argonflé et mi lé obligé alé fé massage »  Elle nous montre sa jambe gonflée et douloureuse. Son récit fait mal au cœur. Sa voisine, Mme Claudy la rejoint dans la liste des conséquences du chik. Restée alité huit jours, elle était totalement dépendante de ses enfants : « zordi mi gagne pu lèv zafer lour, mon zépaul i fé tro mal amoin ».

 Claudy constate que les spirales ne font plus d'effet. Alors elle fait vrombir le ventilateur !
On change de quartier mais on ne change pas de discours. Dans la cité des flampboyants, on a toujours des r
éflexes de prévention. Denise n'a pas eu le chik car elle a mis en place une procédure complète pour éviter les moustiques : « A l'extérieur, je mettais du spray de protection et avant de m'installer dans la maison, je vaporisais avec un insecticide. Je fermais portes et fenêtres et restais dehors un certain temps. Quand je rentrais dans la maison, je n'ouvrais plus pour ne pas subir l'invasion des moustiques »

Amina n'a vraiment pas gardé de bons souvenirs : « ma la trap le chik Mayotte, ma té kroi lavé poin laba.. la ma la fé pitié. Mi té gagne pu okup mon zenfan. Mon voisine la di amoin boire citronelle in ot la di amoin fé lo bain. Mon momon la envoy dobois zoranj pou moin, la ma la komens levé. Toute zafer ma la essayé ! »

Aurélie, qui ne veut surtout pas être prise en photo, a de gros frissons quand elle repense à la version enfantine. «  mon dé ti marmay la gagné, ma lavé peur, ma la prié tout kalité bondié, ma la domand pardon à genoux... mon ti dernié la ni rozeee... la fièvre, lo band ti dent la tombé ». Ici et ailleurs, le petit moustique tigré a bien fait des siennes et continue à faire peur à bien de personnes. Kom i di en kréol : ti hache i koup gro bwa.


TIZANE ZERBAJ


Contre la fièvre : mettre 3 feuilles de cerise côtelée dans une casserole d'eau. Quand l'eau frémit, éteindre et laisser infuser. Boire tiède avec une petite cuillère de miel. Bien se chauffer
et se mettre au lit.
 
Contre la grippe : prendre des branches de citronnelle, on peut y rajouter un petit morceau ou 3 feuilles de cannelle, faire bouillir 5 minutes. Laisser refroidir, prendre avec du sucre ou du miel

Contre la toux : prendre un petit morceau de curcuma (safran péï) le co
uper en fines rondelles. Le rejouter à du lait chaud. Laisser infuser 5 minutes.  Boire tiède avec une petite cuillère de miel. Cette recette est conseillée pour les petits enfants.

Contre les maux de tête
 : poser une feuille de songe grise ou de Noni (Malay) sur la tête, nouer un foulard ou mettre un chapeau. Quand la feuille « sue » l'enlever, la remplacer. Mise en garde spéciale granmoun : "Ne pas jeter les feuilles n'importe où on ne sait jamais" !!

Contre les rougeurs laissés par la fièvre
 : prendre un morceau d'aloès (lalours amèr) le couper en deux. Appliquer le gel sur la peau et se mettre à l'abri.

Reportage: Florelle AGON et Roselyne PATCHE - Photos: Isabelle CHERUBIN et François CARRON