Cliquez ici pour lire le Vanille
 
cliquez ici pour lire le Kalbanon

 

0262 52 30 02  : le numéro de permanence mis en place par la Mairie de Sainte-Suzanne,
24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Centre communal d'action social (CCAS)

La direction des affaires Sociales ou le CCAS, Centre Communal d’Action Sociale, établissement public administratif, est l’outil d’action sociale de la ville auprès des habitants.

Présidé de plein droit par le Maire, monsieur Maurice GIRONCEL, il réunit au sein de son Conseil d’Administration des élus et des représentants associatifs. Il est doté de la personnalité juridique de droit public et de l’autonomie de gestion.

Si sa mission première est de participer à l’instruction des demandes d’aides sociale en lien avec les institutions publiques, il anime également une action générale de prévention et de développement social dans la commune. A ce titre, il assure différentes activités et missions légales ou facultatives directement orientées vers la population.

 Le CCAS intervient dans le domaine du développement social, dans la lutte contre l’exclusion et la pauvreté. Il accueille et accompagne des familles, dans le but d’une responsabilisation.

Ses bénéficiaires
Le public du CCAS relève essentiellement des minimas sociaux. Cependant des situations exceptionnelles peuvent être étudiées. Dans le domaine de l’action sociale, le public est diversifié (crèches, centre de loisirs, lutte contre la leptospirose, et les autres initiatives).

Pour satisfaire à ces objectifs, le CCAS s’est organisé en fractionnant ces actions en deux phases :
-Les aides légales
-Les aides facultatives.

LES AIDES LEGALES
Ce sont des aides qui sont conformes à la loi et aux dispositifs en vigueur, le CCAS est dans l’obligation d’effectuer. Son principe est une administration de proximité pour les demandes suivantes :
CMI, Allocations Vieillesses, aides ménagère, allocations personnalisées d’autonomie, etc, et la transmission de ceux-ci aux institutions de référence.

LES AIDES FACULTATIVES
Ce sont des aides qui interviennent selon une situation, à un moment donné (bons de lait, aides alimentaires, aides au paiement de factures, aides à la mobilité et autres).Elles ne sont pas obligatoires et dépendent des possibilités du CCAS.
De plus, il s’agira de pallier l’urgence et de responsabiliser les personnes en les accompagnant et en travaillant en étroite collaboration avec les partenaires du social (La commune, Conseil Général, ADI, CAF, Caisse Générale de Sécurité Sociale)

Les aides sociales se font sur la base des tickets services (alimentaire, habitat/hébergement, énergie, habillement)